YVELINES : FACE AUX INCIVILITÉS EN FORÊT, LE DÉPARTEMENT ET LA PRÉFECTURE RÉAGISSENT

 

Protéger la forêt est un enjeu crucial. Pour faciliter ce travail, le Département et la Préfecture des Yvelines s’unissent par une convention. Cette dernière, signée le 20 mai prochain, officialisera l’installation d’un réseau « vigilance environnement ». Son objectif, être réactif face aux incivilités en forêt.

Depuis quelques années, les incivilités troublent la tranquillité des forêts yvelinoises. Dégradations de la flore, campings et feux interdits, décharges et rodéos sauvages, ces actes se multiplient. Encore plus, dernièrement, avec une fréquentation en hausse des espaces forestiers.

Afin de réduire ces incivilités, le groupement de gendarmerie des Yvelines a souhaité développer un réseau « vigilance environnement ». Il réunit l’Office National des Forêts (ONF), le Département des Yvelines, l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et l’association Eco-gardes. En communication directe avec les services de la gendarmerie, il permet de réagir plus rapidement face à ces incivilités.

Au cœur de ces 2 800 hectares boisés départementaux, difficile de faire respecter les règles. En 2020, le Département a recensé 30 dépôts sauvages. Une douzaine de sites ont souffert de rodéos motorisés réguliers. Sans compter les braconnages et les vols de bois.

Aujourd’hui, Jean-Michel Portier, forestier au Département des Yvelines, réalise « une alerte sur le réseau tous les 15 jours. Mais ce n’est que pour le Département. En mélangeant tous les acteurs, nous avons des alertes quotidiennes ». Depuis sa mise en service de manière informelle, le réseau a permis l’interpellation de 3 personnes. Toutes responsables de dépôts sauvages et de conducteurs de motos ou quads.

Mais surtout, cet outil est un message fort. « Il montre que même en forêt, les infractions et délits ne restent pas impunis », explique le forestier. Pour preuve, un responsable de plusieurs dépôts sauvages de pneumatiques en Espaces Naturels Sensibles à Orgeval a été identifié après 9 mois d’enquête et de procédures. Le Département a ainsi pu se constituer partie civile et participer à la condamnation de ce dernier.

Une convention officialisera le 20 mai prochain cette relation. Elle sera signée à la préfecture par Jean-Jacques Brot, Préfet des Yvelines, Pierre Bédier, Président du Conseil départemental et le Colonel Sylvain Tortellier, commandant le groupement de gendarmerie départementale des Yvelines.

Pour plus de renseignements rendez vous sur le site internet www.yvelines-infos.fr.