GPS&O ÉTEND SON RÉSEAU D’EAU ADOUCIE

 

La communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise part à la conquête de l’eau moins calcaire. Grâce à la technique de décarbonation, 113 000 habitants du territoire bénéficient déjà d’un service amélioré. À compter d’aujourd’hui, 28 000 habitants supplémentaires seront alimentés par une eau plus douce grâce au dispositif mis en place à l’usine de Follainville-Dennemont.

Si les Français sont globalement satisfaits de la qualité de l’eau du robinet, une majorité lui reproche sa dureté, c’est-à-dire sa teneur excessive en calcaire. L’eau distribuée sur le territoire de Grand Paris Seine & Oise ne déroge pas à la règle. Pour limiter les désagréments liés au calcaire, GPS&O et ses partenaires déploient une stratégie ambitieuse en matière de distribution et de traitement d’une eau de meilleure qualité avec l’arrivée prochaine de nouveaux équipements de décarbonatation.

Après l’usine de Flins-Aubergenville, gérée par Suez, qui a inauguré son unité de décarbonatation en juin 2018 110 000 concernés puis une convention signée avec le syndicat Siryae (+ 3 000 habitants), un nouvel équipement entre en fonction à Follainville-Dennemont, un site géré par Veolia. Un équipement du même type sera opérationnel à Buchelay avant la fin de l’année puis à Vernouillet en 2022. Cela portera à 4 le nombre de structures dédiées et à 225 000, le nombre d’habitants desservis.

Le calcaire est naturellement présent dans l’eau et sa quantité dépend de la nature des terrains traversés. Plus une eau est dure (calcaire), plus elle a une concentration importante en calcium et en magnésium. Si ces minéraux sont indispensables à l’homme, un taux trop important devient source de désagréments à tous les niveaux : vie quotidienne, consommation et budget. La décarbonatation permet d’atténuer ces inconvénients sans dénaturer les vertus du calcaire.

Pour plus de renseignements rendez vous sur le site internet gpseo.fr.